Un futur humain alternatif ou le survivalisme adapté

Lorsque l’on se pose la question de l’avenir, il est délicat de savoir délier nos désirs, nos projets et nos peurs. L’avenir qui auparavant pouvait s’avérer prometteur, ne l’est plus de nos jours. L’information parvient à tous grâce à Internet mais les nouvelles ne sont pas souvent bonnes et couplé au mal de vivre de la plupart des humains sur terre qui ont du mal à s’acclimater à la vie stressante contemporaine, ne se font plus trop d’illusions. L’avenir ne s’annonce pas radieux.

Retour à de bonnes habitudes

Pour autant, d’autres préfèrent voir le coté positif et surtout se préparent au virage radical qu’entreprend le monde. La terre subit des contraintes journalières face à la pollution. L’homme se nourrit de moins en moins bien, les pesticides et insecticides font rage. L’élevage en masse n’apporte pas les nutriments essentiels au corps humain et torture les animaux. Alors des gens pensent à voir le monde autrement, par une autre fenêtre, et cette petite lorgnette s’ouvre sur un monde plus vert, plus écologique mais surtout ramené à la maison.

Pour un survivalisme destressé

Le survivalisme, ce n’est pas seulement vivre boites de conserve dans un blokhaus armé d’une mitraillette, cela peut être également synonyme de débrouillardise, d’astuces et d’indépendance.

S’extraire du monde de la consommation pour un retour au source simple mais nécessaire à l’homme du point de vue médical, social et alimentaire. C’est pour cela qu’un site comme under.green a vu le jour. Ce site propose de se débrouiller tout seul pour tacher de vivre en autonomie. Au cas où ça tourne mal mais aussi, au cas où ça tourne mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.