Qu’est-ce qu’un structure de multi-activité ?

Selon la législation, une personne physique n’est pas autorisée à se déclarer plusieurs fois autoentrepreneur. De ce fait, elle ne peut avoir qu’une seule autoentreprise. Mais heureusement, il est permis à une entreprise de mener plusieurs activités à la fois. C’est dans ce contexte qu’on parle d’une structure de multi-activité. On vous en dit plus dans cet article.

Qu’est-ce qu’une structure de multi-activité ?

Une structure est dite de multi-activité lorsque celle-ci mène différentes activités appartenant ou non à un même secteur. Par exemple, une structure spécialisée dans l’import-export peut également, si elle le souhaite ajouter à ses activités des travaux en bâtiment. Pour avoir ce statut, vous pouvez :

  • spécifier les différentes activités que vous souhaitez exercer avec la structure, lors de votre déclaration d’entreprise
  • créer une autre structure ayant le statut unipersonnel. Mais vous devez vous assurer de ne pas être gérant majoritaire de la structure unipersonnelle.

Pour ce qui est de la déclaration d’une structure de multi-activité, vous devez avant tout spécifier laquelle de vos activités sera considérée comme étant l’activité principale. Pour cela, vous devez tenir compte des recettes probables de chacune de vos activités et choisir celle pouvant rapporter le plus. Une fois le choix de l’activité principale fait, les autres activités seront déclarées comme activités secondaires.

Vous pouvez également obtenir un statut de multi-activité bien après avoir créé votre entreprise. Pour y arriver, vous devrez modifier votre statut auprès du centre de formalités des entreprises. Il faudra télécharger le formulaire de modification d’activité prévue à cet effet, le remplir convenablement et l’envoyer auprès du centre de formalités des entreprises.

Comment se gère une structure de multi-activité ?

Voici quelques règles qui régissent la gestion d’une structure de multi-activité :

  • Les seuils de recettes imposés à une structure de multi-activité sont fixés par rapport à l’activité principale
  • Une seule déclaration suffit pour les différentes activités menées par la structure. Il faut cependant répartir les recettes suivant les activités
  • Les cotisations sociales s’appliquent à chacune de vos activités et les taux sont fixés à l’avance.
  • Le prélèvement libératoire est soumis aux mêmes réglementations que les cotisations sociales. Un taux de prélèvement fixé pour chaque activité.