relire définition relire synonyme relire conjugaison se relire conjugaison relire conjugaison imperatif relire bnf relire traduction relire

La magie de la relecture

Il y a bon nombre de raisons de relire un livre. Comme les enfants à qui l’on raconte leurs histoires préférées, il y a une certaine magie que l’on ne veut pas quitter ou comme un lit de coton, dans lequel nous avons envie de nous attarder. En devenant adulte, le temps n’est plus notre allié et nous réservons nos peu d’heures de lecture à de nouveaux livres. Dès lors, soit nous voulons revivre une histoire d’amour littéraire, soit nous voulons retrouver des personnages, qui comme des vieux amis, nous rassurent les jours de stress. Parfois, nous relisons parce que nous n’avons pas confiance dans les autres univers qui nous sont proposés. Plus tard dans la vie, lorsque les rides apparaissent aux coins des yeux, la nostalgie nous replonge avec tendresse dans ces livres si chers de nos plus jeunes années.

Il y a un autre type de relecture. Celle-ci est plus analytique. On cherche à comprendre plus en amont les mécaniques de l’histoire. La première fois que l’on lit un livre, celui-ci doit être autonome, faire sa vie… Qu’il nous surprenne agréablement ou qu’il nous déçoive… il doit faire son propre chemin et être autonome. A la première lecture, on se moque des mécaniques scénaristiques ou si tel ou tel personnage est une représentation quasi exacte d’une personne existante. Dans la deuxième lecture, on commence à s’intéresser de plus près à l’auteur. On cherche à en savoir plus sur lui (Merci Google). Et l’on peut découvrir tout un univers.

J’ai été complètement subjugué par les fleurs du mal durant mon adolescence. J’avais une véritable fascination pour Baudelaire et quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai appris que Baudelaire n’aimait pas les enfants car comme il le disait « ça poisse les livres ». Une autre fois, j’ai pu lire qu’il s’était teint les cheveux en bleu et fut vexé que personne ne lui fasse remarquer. Curieux et fascinant personnage dont aujourd’hui encore, je ne me lasse pas.

Quand je lis un livre pour la deuxième fois, je veux en savoir beaucoup plus. Comment le livre a-t-il vu le jour ? Comment l’auteur a-t-il créé l’histoire ? L’histoire était-elle basée sur des personnages réels ? Si oui, qui étaient-ils, comment étaient-ils, comment se sentaient-ils par rapport à l’auteur, quelles ont été leurs réactions à l’idée de devenir des personnages fictifs, et que leur est-il arrivé lorsque leurs homologues fictifs sont devenus des légendes littéraires ? La réaction du public était-elle bonne ou au contraire mauvaise ?

Que dire également de Neal Cassidy, personnage haut en couleur de « Sur la route » de Kerouac qui inspira bien d’autres personnages fictifs alors que lui même était bien vivant. Pour la petite histoire, il croisa même la route de ce bon vieux Bukowski ! Quelle image !

Relire, c’est se plonger à nouveau dans un univers qui nous est cher, à la manière d’un voyeur qui s’immisce dans les conversations des personnages, qui les observe, s’imprègne de l’atmosphère… Ce qui est le plus fou dans cette histoire, c’est que l’auteur est d’accord, mieux il demande à ses lecteurs de s’approprier son livre. Relire est un cadeau.

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote
Laisser un commentaire
DMCA.com Protection Status